Histoire de la commune

RETY

Réty est le nom du hameau central. Dans l'antiquité son nom a été "RETHECA" dénomination gauloise (domaine de RESTUS), encore en vigueur dans la langue vulgaire, sous la forme de "RETHEKE", avant l'an 1130.un acte de 1133 nous en donne la déformation sous le nom de "RESTHI" ou le H para&it pour la dernière fois. On lit plus tard "RESTI" ou "RESTY" qui s'est transformé en "RETY" suivant les règles progressives de l'orthographe française.

LOCQUINGHEN

Hameau et presque village où se trouvaient les principales fosses au charbon de la compagnie houillière ainsi que les maisons habitées par les ouvriers mineurs. La ville LOKINGAHEM est citée au début du XIIème siècle dans la polyptique de l'abbé GISLEBERT comme étant le siège d'une terre de six journaux possédée par l'abbaye d'ANDRES. HUGUES DE LOKINGAHEM ou de LOKINGEHEM signe en 1107 et 1117 les chartres relatives aux donations de WARIN DE FIENNES.

WIOVES

Hameau qui signifie métairie de l'Ouest, était appelé WEHOVE à la fin du XIIIème siècle dans les chartres d'Artois et WESTHOVE dans le terrier de BEAULIEU. La terre de FIENNES y possédait une redevance consistant en une livre de poivre valant 3 sous.

Catégorie parente: Histoire

Eglise de Réty

Le territoire de RETY fut bien des fois ravagé par les gens de guerre. En 1637, les fermiers eurent à subir de grandes pertes, à l'occasion de la Cavalerie royale qui y fut cantonnée. On note un fait semblable en 1658. Il n'y avait point alors de discipline dans les
troupes : elles étaient d'ailleurs mal payées et elles vivaient sur l'habitant. Les guerres des Anglais avaient fait pis, sans doute, mais du moins c'étaient des ennemis. On leur attribue la destruction de la nef latérale de l'église. Il y a, sur la façade deux ouvertures bouchées qui mettaient les nefs en communication avec la tour et sans doute le chœur.

Cet édifice autrefois très vaste, réduit aujourd'hui au chœur seulement avec la tour et les transepts. Cette tour, percée de meurtrières dans sa partie supérieure, a servi de forteresse. Elle est de style roman; mais le chœur appartient à la dernière période du style ogival. On y remarque des voûtes ornées de beaux pendentifs, qui sont d'une grande légèreté et présentent un ensemble très harmonieux. Chose rare, il y reste un fragment de vitrail, représentant une crucifixion, datée de 1554. On lit sur une fenêtre cette inscription : « Cette verrerie a été donnée en 1600 », le reste est effacé.

Catégorie parente: Histoire

Chateau d'Austruy

AUSTRUY est une ferme à proximité de laquelle se trouve une ancienne Motte où s'élevait, en 1084, le donjon seigneurial des premiers connétables du Boulonnais : BAUDOUIN d'OSTRUICK. L'orthographe primitive d'AUSTRUY signifie village de l'Ouest. Les premiers seigneurs d'AUSTRUY apparaissent vers le XIème siècle (de 1001 à 1100).

La terre d'AUSTRUY était l'une des plus considérables du Boulonnais. EN 1630, Messire Nicolas de LANNOY était conné,table du Boulonnais à cause de sa terre d'AUSTRUICK. Elle fut vendue pendant la Révolution, comme bien d'émigrés. Le château existait encore au début du XVIIIème siècle mais tomba en ruines.

La maison fut reconstruite vers 1821 par M.DUBUS Bernard. Après avoir appartenu à M.LEMAITRE du BREUIL, le château est devenu la propriété de M.BAUDE en 1890. Par son mariage avec une demoiselle BAUDE, M.SCHADET en devint propriétaire. A sa mort, il légua ses biens à l'académie de France qui est donc l'actuel propriétaire d'AUSTRUY.

Catégorie parente: Histoire

Agenda

Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

A venir

Mer Juil 12 @23:00 -
Feu d'artifice